Aller au contenu principal

Perspectives sur le Site Nord

Offrir des équipements innovants et les technologies les plus modernes d'enseignement par la simulation aux étudiants en santé, c’est l’objectif de la première phase du projet de restructuration du site Nord de la Faculté des sciences médicales et paramédicales.

Le projet de restructuration du site Nord est pensé pour améliorer les conditions d'étude et de travail, de même que la qualité de vie sur le campus, dans une démarche de développement durable. L'émergence d'un campus vertueux, qui va générer une forte croissance avec 6000 étudiants attendus sur le site :

  • Phase 1 : le Centre de simulation médicale SIMMAR, destiné à l’enseignement par la simulation et mis en fonctionnement en 2024.
  • Phase 2 : démolition des bâtiments E, F et C, remplacés par les constructions neuves de la zone PARAMED, destinés à la formation médicale et paramédicale, soit 8000m2 de salles de cours, un gymnase, des nouveaux espaces de vie communs (CROUS, BU, BDE) et des aménagements extérieurs. Le début des travaux est prévu en fin d’année 2025, et la réception des bâtiments est prévue fin 2027.

Haute qualité environnementale des aménagements : certification HQE

Le projet de restructuration du site Nord a reçu la certification haute qualité environnementale (HQE) Aménagement attribuée par le groupe EGIS.

La démarche qualité HQE-Aménagement repose sur une analyse des forces et des faiblesses du site, dans une approche de développement durable adaptée à ses spécificités et à son intégration sur le territoire. Il s'agit d'une démarche volontaire, pour maîtriser les impacts sur l'environnement, tout en favorisant la qualité de vie, la performance économique, et le management responsable tout au long du cycle de vie des aménagements.

HQE aménagement

Cette démarche, qui intègre la co-construction d'actions concrètes avec les parties prenantes, pour l'évaluation et l’amélioration continue, est inscrite dans la lignée du plan de sobriété d'Aix-Marseille Université et dans le cadre de l’obligation réglementaire de réduire la consommation d’énergie.

Nouveau centre de simulation médicale : bâtiment SIMMAR

Le Centre de simulation médicale SIMMAR est conçu pour offrir un environnement de formation sûr et contrôlé afin de garantir la qualité des d’apprentissages.

Un bâtiment optimisé (luminosité, réduction des nuisances sonores, flexibilité et modularité des espaces, organisation des flux de circulation), aux performances environnementales élevées notamment grâce à une production d’énergie renouvelable photovoltaïque.

SIMMAR - campus Nord 2024
© Groupement CCD Architecture / BEC Construction Provence

Un espace d’enseignement et de mise en situation professionnelle, dont la mise en service est prévue à la rentrée universitaire 2024/2025, ouverts à toutes les formations en santé de la Faculté des sciences médicales et paramédicales.

L'enseignement par la simulation

Le bâtiment SIMMAR est conçu pour héberger des salles et des équipements de haute, moyenne et basse fidélité, dédiés à l’apprentissage théorique et à la pratique de soins ou de situations d’urgence en santé :

  • bloc opératoire, salles de réanimation, de soins intensifs, d'accouchement ;
  • salles de soins, de consultation, d’examen, de réveil ;
  • chariots d'urgence et de soin, table de réanimation néonatale et respirateur de néonatologie, mannequins, pompe à morphine et pompe parentérale, défibrillateur, appareil d'ECMO ou de dialyse, écrans de contrôle et caméras, etc.

Inventaire faune et flore

Le chantier de restructuration du site est réalisé dans le souci de la préservation de l’écosystème. Une étude préalable d’impact environnemental et un inventaire faune et flore ont été réalisés, afin qu'aucune espèce de végétaux, animaux, amphibiens ou insectes ne soit affectée par le projet.

Espaces biodiversité et jardin partagé

A l'occasion du projet de restructuration du site Nord, les espaces arborés et végétalisés seront également étendus et réaménagés pour favoriser la vie de campus et faire croître la biodiversité : jardin partagé, ruches, plantations de plantes vivaces et d'arbres fruitiers, espace de convivialité et tables de pique-nique.

Des espaces qui pourront accueillir des activités pédagogiques et de sensibilisation, portées par la formation d'ergothérapie en association avec toutes les formations présentes sur le campus, les laboratoires et les personnels de l'université.